Julian Assange reçoit un nouveau prix de journalisme.

Julian Assange a reçu ce 8 juin le prix annnuel du Club des journalistes de Mexico. La présidente de l'association, la journaliste Céleste Sanz de Miera a annoncé le choix de Julian Assange, par lequel les journalistes mexicains reconnaissent la valeur historique de la plate-forme WikiLeaks, la volonté inébranlable de Julian Assange d'affirmer le droit à l'information et par lequel ils se joignent à la demande pour sa libération.

Cette journaliste mexicaine avait publié au-lendemain de l'arrestation de Julian Assange un article intitulé : « Julian Assange est un journaliste, pas un terroriste » : une affirmation importante face à la volonté des Etats-Unis de lui nier cette qualification, qu'il revendique. Il est important de souligner aussi qu'il y a quelques années, cette journaliste avait elle-même été menacée de mort dans un Mexique où à l'époque, nombre de journalistes avaient été assassinés. 

Cette libération de l'expression est l'une des conséquence de l'arrivée au pouvoir du président progressiste Andrés Manuel Lopez Obrador

Céleste Sanz de Mierae était accompagnée de Pedro Miguel, chroniqueur au journal La Jornada, également récompensé pour sa chronique, Navegaciones. Il a annonçé la création récente du groupe Droit à la vérité, en soutien à Julian Assange, Chelsea Manning et Edward Snowden.

C'est Ricardo Patino, ancien chancelier du gouvernement de Rafael Correa en Equateur, qui a reçu le prix au nom de Julian Assange. Le vice président de Wikileaks, Kristinn Hraffnson, a pris la parole via une liaison internet , déclarant que « la lutte pour la libération d'Assange se poursuit dans le monde entier... Dans cette bataille, il sera défini si les journalistes qui prônent la transparence pourront rester journalistes ; nous luttons pour notre existence même »

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir