Iran : Vers un nouvel "incident du Golfe de Tonkin"?

En août 1964, le régime de Lyndon Johnson prenait prétexte d'une attaque contre un bâtiment de guerre US dans le Golfe de Tonkin pour lancer une campagne de bombardements massifs au-dessus du Nord-Vietnam, campagne préparée de longs mois auparavant. Ce n'est que des années plus tard que l'on apprit que l'attaque Nord-Vietnamienne 'justifiant' l'entrée en guerre des Etats-Unis n'avait jamais eu lieu.

La précipitation avec laquelle le régime US actuel exhibe de bien curieuses "preuves" de la culpabilité de l'Iran dans les attaques contre les pétroliers en mer d'Oman évoque sinistrement ce précédent. Une faction du pouvoir US, encouragée par 'Arabie Saoudite et Israël, semble rechercher un prétexte pour déclencher la guerre ouverte avec l'Iran.

Les faucons US espérèrent peut-être une victoire aisée contre un Iran affaibli par des décennies de sanctions.

La guerre du Vietnam s'est terminée par la déroute totale US en 1973. Mais elle aura causé la mort directe de probablement 3 millions de Vietnamiens, et jusqu'à nos jours, chaque année, on compte des milliers d'enfants et de paysans victimes des bombes à fragmentations non explosées; l'Agent Orange a irrémédiablement contaminé une partie du pays, provoquant jusqu'aujourd'hui des conséquences abominables

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir